Mon grand-père se tourna vers moi et me dit :

- Sèche tes larmes, petite Fatoum, et passe-moi ma bourse qui est dans mon coffre, pour que je donne à ta mère de quoi nous acheter un autre mouton pour l'Aïd.

Toute joyeuse, je couvris mon grand-père de baisers en disant :

- Promis, grand-père ! Promis, je ne m'attacherai plus au mouton de l'Aïd !

Le matin de l'Aïd, je mis ma robe neuve, je jouai avec mes frères, je mangeai des bonbons. Comme d'habitude, le repas de l'Aïd fut somptueux ! Ce fut, mes chers enfants, une fête que je n'oublierai jamais. "

- Et qu'est devenu ton petit mouton, grand-mère ? demanda Maher.

La grand-mère répondit :

- Il a grandi, nous l'avons élevé avec d'autres et nous avons eu du lait et du fromage…

Selma dit à sa grand-mère en riant :

- Je ne savais pas, grand-mère, que tu étais si coquine quand tu étais petite !

La grand-mère répondit, les yeux brillants :

- Le vrai coquin, mes chéris, c'était votre père quand il était petit !

- Raconte, grand-mère, raconte ! s'écria Maher.

- Non, maman, non ! s'exclama Papa en riant.

- Mais si, je vais raconter ! dit la grand-mère en riant doucement.

Toute la famille se mit à rire, et s'apprêta à écouter le récit des bêtises du papa quand il était petit…

Cette histoire est la traduction de Man khabbaa kharouf al-aid de  Taghreed A. Najjar (Dar al-Salwa, Amman, Jordanie). Un grand merci à l'auteur qui nous a permis de la publier en français.

Vous pourrez vous procurer l'histoire originale en arabe (dans un livre très joliment illustré), ainsi que beaucoup d'autres livres pour enfants en arabe, sur le site:

http://www.alsalwabooks.com

Index des histoires

Page d'accueil